Compte-rendu Réunion en sous-préfecture de Castellane le 10 janvier 2020

Compte-rendu Réunion en sous-préfecture de Castellane
le 10 janvier 2020

Présents :

– Madame Chabannier, Sous-Préfète, et monsieur Tavernier, Secrétaire Général de la sous-préfecture.

– André Bresson, René Caverni, Jean Kints, Yvette Miguel, Alain Roux.

Après un tour de table pour se présenter, madame la Sous-Préfète donne la parole à C&P.

L’historique de l’association depuis sa création est développé avec les choix associatifs actuels. L’accent est mis sur une constante de l’association à savoir le travail de partenariat avec les municipalités qui se sont succédées, formalisé en 2018, par la signature d’une convention Mairie-C&P, précisant les rôles et responsabilités dans ce partenariat.

Un inventaire rapide du riche patrimoine de Thorame-Basse est décrit pour situer la dynamique associative.

Il est évoqué le PCR, les chantiers Prospection et de fouilles avec le centre Camille Jullian (CNRS), la fresque de St Thomas et le tableau éponyme ainsi que les visites de madame Tugas de la DRAC et de Mr Badet du CAOA.

Les Journées des Patrimoines en 2019 sur le site de Piégut, avec Petra Castellana.

La rencontre tripartite, évêque de Digne, municipalité et C&P est signalée, sur l’utilisation des édifices religieux de la commune.

La tour de Piègut, sa situation est abordée par :

– Un historique succinct, ainsi que la prise de conscience progressive du son état de dangerosité, nécessitant une intervention de sauvegarde urgente.

– Les comptes rendus des visites de messieurs, M. Dupuis, V. Buccio, R. Chastagnaret et de Mr Faucherre, confirmant l’intérêt et l’urgence d’une intervention pour la sauvegarde de la tour avant qu’elle ne s’effondre.

Le contenu de la rencontre avec la Fondation du Patrimoine est partagé.

– La clarification nécessaire et sans délai de son statut juridique ainsi que les blocages au niveau municipal qui empêchent aujourd’hui le traitement serein de ce dossier. Dans un souci d’objectivité et de clarté, l’argumentation de ce point a reposé sur les diverses rencontres avec l’ONF et la municipalité, dans le strict respect des comptes rendus rédigés et communiqués aux participants à ces rencontres.

– Le cheminement du Conseil d’administration de C&P le conduisant à lancer la Mobilisation Citoyenne, signée par 1117 personnes et déposée ce jour en sous-préfecture par l’association.

– Il est indiqué que le projet de l’association est celui de la cristallisation de la tour.

Tout au long de l’échange, madame la sous-préfète a pris des notes, demandé des éclaircissements ou des précisions, auxquelles les administrateurs répondent.

Le document papier de la mobilisation citoyenne, avec les signatures, lui est remis.

Intervention de madame la Sous-préfète.

Elle confirme que le porteur de projet doit être identifié en priorité pour avancer dans le montage du dossier de sauvegarde de la tour.

La mairie lui parait l’instance la plus adaptée pour être porteur de projet.

Il est indispensable, dit-elle, de faire établir un devis des travaux de sauvegarde pour en connaitre le coût et programmer un échéancier financier, car les possibilités de financement sont étroites.

Madame la sous-préfète s’engage à

-contacter l’ONF pour étudier la situation particulière de la tour,

-en référer à monsieur le préfet,

-programmer ensuite une table ronde, avant la fin février, avec tous les acteurs, pour élaborer un projet.

Les membres de C&P présents s’engagent à étudier lors du Conseil d’administration de 21 février 2020 la prise de RDV avec un architecte expérimenté en ce domaine pour avoir un éventuel devis.

Ils remercient madame la sous-préfète et monsieur le Secrétaire General de leur accueil, du temps consacré et du climat de dialogue instauré.

Réunion de 10h 50 à 12h 05.

Les Administrateurs de C&P présents.
11 janvier 2020.