La Batie

La Bâtie

Le hameau de la Bâtie s’étire à flanc du plan de Saint-Thomas. Son église et ses habitants sont placés sous la protection de Sainte Agathe, la patronne de ces lieux accompagnée dans sa tâche par d’autres saints, logés dans de discrets oratoires (Saint Roch, Saint Joseph, Sainte Anne, Saint Jean, Saint Etienne et Saint Jean-Baptiste). Une procession les honore chaque année au mois d’août.

Caractérisé par de petites maisons, le hameau recèle dans son patrimoine de petit bâti trois lavoirs, récemment rénovés.

Habitat de montagne, la Bâtie vit néanmoins les pieds dans l’eau. Des sources ou résurgences créent un réseau de petits ruisseaux abondant, au sud, les adoux, site protégé pour sa richesse biologique ; jadis, des moulins y entretenaient une industrie locale.

Aujourd’hui, les agriculteurs entretiennent le paysage au rythme des saisons.

La tranquillité, la clarté vallée d’Issolde l’air et la pureté des montagnes environnantes ouvre un espace de méditation et, à ce titre, le hameau accueille un temple tibétain.

On dit qu’il y aurait les habitants de la Bâtie Haute et ceux de la Bâtie Basse mais c’est une légende : il n’y a que des « Rabinés » à la Bâtie (ancien surnom donné aux résidents de ce hameau).